Journée Mondiale de l’Objection de Conscience

15 mai
vendredi 15 mai 2015
par  C. Barbey
popularité : 0%

Texte repris du communiqué de presse de l’internationale des résistants à la guerre.

Les militants appellent à la libération de plus de 600 objecteurs de conscience emprisonnés en Corée du Sud

15 mai 2015 – Hbrock
Traduction : C. Barbey APRED/infodroit

+ 41-79-524-35-74
Contactez (anglais) Hannah Brock + 44-20-7278 4040 et hannah chez wri-irg.org

Aujourd’hui marque la Journée internationale de l’objection de conscience. Dans le monde, 92% de tous les objecteurs de conscience emprisonnés pour avoir refusé le service militaire obligatoire le sont en Corée du Sud. Une campagne internationale appelle à leur libération et la reconnaissance du droit à l’objection de conscience partout dans le monde.

La Corée du Sud emprisonne plus de personnes pour objection de conscience (CO) que tous les pays du monde réunis. Le pays a condamné plus de 10’000 objecteurs depuis l’an 2000 pour leur refus du service militaire. L’Internationale des Résistants à la Guerre et ses groupes de coordinations allemand et coréen, ainsi que les organisations Monde Sans Guerre (World Without War) et Amnesty International appellent les autorités sud-coréennes à libérer tous les objecteurs de conscience emprisonnés et à reconnaître l’objection de conscience au service militaire comme un droit humain. Une pétition a été lancée qui sera soumise au Ministre coréen de la Défense en Décembre.

Le service militaire demeure obligatoire pour les hommes sud-coréens et la plupart sont enrôlés dans la décennie de leurs 20 ans. La longueur de la conscription varie entre 21 et 24 mois, et une fois le service militaire terminé, ils sont obligés de faire partie des réserves pour les huit années suivantes.

Beaucoup d’objecteurs refusent en raison de leur pacifisme et rejettent la guerre et la conscription partout dans le monde.
Yeook Yang, du groupe antimilitariste « monde sans guerre » dit « Dans une société fortement militarisée où toute discussion sur l’armée est un sujet tabou, les objecteurs de conscience montre qu’il est clair que l’armée n’existe que pour tuer ».

La plupart des objecteurs Coréens sont des Témoins de Jéhovah, comme Song In-ho, 26 ans, qui s’oppose au service militaire pour des raisons religieuses et qui dit : « Tous les hommes nés dans les familles des Témoins de Jéhovah - moi y compris - sont des criminels dès le ventre de leur mère ».

Le 15 mai est depuis trois décennies utilisé pour militer contre la guerre et pour les droits des objecteurs de conscience partout dans le monde.

Notes pour les rédacteurs
Plus de 613 objecteurs de conscience au service militaire sont actuellement en prison en Corée du Sud.
L’Internationale des résistants à la guerre a été fondée en 1921. Nous sommes un réseau antimilitariste et pacifiste international, avec plus de 80 groupes affiliés dans plus de 40 pays à travers le monde. Nous tenons pour principe que « la guerre est un crime contre l’humanité. Je suis donc déterminé à ne soutenir aucune forme de guerre et à lutter pour l’abolition de toutes les causes de la guerre ».
Le Comité des droits de l’Homme a précisé que l’objection de conscience est protégée en tant que partie intégrante du droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion en vertu de l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques – auquel la Corée du Sud est partie - et que les États doivent reconnaître les objecteurs de conscience.
Des informations sur la pétition sont disponibles sur notre site Internet


La permanence est ouverte le mardi de 12 à 14 heures au 026 925 80 66
Pour les urgences : 079 524 35 74, si besoin veuillez laisser un message.
Vous pouvez aussi nous joindre par courriel.

La permanence est gratuite le 1er quart d’heure. Le quart d’heure suivant coûte 30.-, sauf si vous remplissez notre formulaire d’évaluation. Puis dès la demi-heure, par 5 minutes 120.- de l’heure. Sur demande, mais sur demande seulement, le tarif peut être adapté à votre situation.


Commentaires