L’armée criminalise à hautes doses

jeudi 19 février 2015
par  C. Barbey
popularité : 0%


Cet article n’est plus à jour en ce qui concerne les chiffres des statistiques. Pour celles-ci, voir celui qui est ici. Pour le reste, il demeure d’actualité.

« Ce qui est le plus choquant, c’est que si l’on met en rapport le nombre de condamnations annuelles avec le nombre de militaires en service, on s’aperçoit que c’est entre 5 et 7,5% des militaires qui seront condamnés une fois dans leur vie pour une infraction grave. Dans la population générale, c’est environ 1% des gens qui subiront une telle condamnation. Si l’on exclut la circulation routière et les stupéfiants, c’est 0,3%. Dit autrement, aller à l’armée, c’est vingt fois plus de risques d’être condamné pour un crime ou un délit que dans le civil ».

Dans le journal 94 du GSsA, été 2012, nous dénoncions déjà les conséquences d’une forte criminalisation des militaires. Le Groupe Info-prisons reprend et développe notre réflexion.
A lire sur : http://infoprisons.ch/bulletin_8/justice-militaire-l-armee-criminalise.pdf ou dans le PDF ci-dessous. Voir aussi les statistiques de la justice militaire.
info document -  PDF - 760.1 ko info document -  Excel - 38 ko


La permanence est ouverte le mardi de 12 à 14 heures au 026 925 80 66
Pour les urgences : 079 524 35 74, si besoin veuillez laisser un message.
Vous pouvez aussi nous joindre par courriel.

La permanence est gratuite le 1er quart d’heure. Le quart d’heure suivant coûte 30.-, sauf si vous remplissez notre formulaire d’évaluation. Puis dès la demi-heure, par 5 minutes 120.- de l’heure. Sur demande, mais sur demande seulement, le tarif peut être adapté à votre situation.


Commentaires